Assemblée Générale

L’Assemblée Générale de l’Association des Chasseurs et des Amis de la Sologne Contre son Engrillagement (ACASCE) s’est tenue le vendredi 29 novembre 2019 à 18 heures au siège du Comité Central Agricole de la Sologne à Lamotte Beuvron.

Les adhérents de l'ACASCE sont, à ce jour, un peu moins de 600 environ. En plus des chasseurs et des propriétaires chasseurs, elle compte la majorité des responsables des Fédérations de chasseurs, du Comité central agricole de Sologne, mais également un public de non-chasseurs. Les membres, qui étaient convoqués par courriel ou courrier postal relatant l’ordre du jour, étaient largement représentés : membres présents 102,  représentés 222, pour un total de 324.

 

Bertrand Casse, le trésorier, a présenté les comptes, qui présentaient un solde créditeur de 3500 euros, comptes qui ont été approuvés.

Jean-François Bernardin, le président, a rappelé entre autres, que l’objectif principal de l’ACASCE, est de faire disparaître l'engrillagement de la Sologne. Son discours est simple et direct :

« La nature est plus belle en liberté. Trois mille sept cents kilomètres de grillages, qui autorisent parfois de chasser le grand gibier toute l’année, ont déjà été édifiés en Sologne. Cet engrillagement est la cause de bouleversements pour les animaux, et de risques d’épidémies. Cette pollution visuelle révolte promeneurs et chasseurs. La chasse, c’est une rencontre entre un animal libre, sauvage et un prédateur humain qui respecte certaines règles que l’on appelle éthique. Les animaux sauvages doivent pouvoir circuler librement, pour pouvoir se nourrir, se reproduire, et notamment pour éviter la consanguinité, ce qui est inscrit dans une directive européenne retranscrite dans la loi sur le Grenelle de l’environnement, sur fond de Natura 2000… et de bon sens…

Nous avons rencontré le président de la Fédération des chasseurs, Monsieur Willy Schraen. Nous sommes, entre autres, intervenus auprès des responsables du Conseil Régional et avons été reçus par son président Monsieur François Bonneau. Son SRADDET ayant été soumis à enquête publique, nous avons été reçus par le commissaire enquêteur. La grande majorité des remarques qui ont été faites émanaient de membres de notre association concernant la limitation de l'engrillagement.

Nous avons été reçus à deux reprises par le député et conseiller régional Guillaume Peltier, auteur de l'amendement essentiel concernant les grillages.

Nous avons rencontré les responsables de la mission interministérielle qui a remis au préfet de région un rapport sur les problèmes posés par l'engrillagement de la Sologne.

Nous avons bénéficié des analyses juridiques de la meilleure spécialiste française de ces sujets comme Madame Annie Charlez, pour, entre autres, comprendre l'impact des amendements que le sénateur Monsieur Jean-Noël Cardoux et le député Monsieur Alain Perea ont pu faire prendre au parlement.

Notre conclusion, c’est que La nature est plus belle en liberté. C’est le leitmotiv de l’ACASCE qu’il serait bien difficile de contester. Cela fait plus de dix-huit mois que l’association se bat pour préserver cette magnificence.

Je tiens à remercier Les amis des Chemins de Sologne, Monsieur Nicolas Vanier, ainsi que Monsieur Antoine Berton, rédacteur en chef du Chasseur français, qui, tous, ont participé et nous bien aidés… »

Ce discours a été longuement applaudi par les membres de l’ACASCE. Des échanges chaleureux ont été échangés avec le président. Cette assemblée s’est terminée un verre à la main, dans une ambiance chaleureuse…

Pastorale - Beethoven
00:00 / 00:00