Pastorale - Beethoven
00:00 / 00:00

Actualités

Le jeudi 11 octobre, Jean-François Bernardin était reçu par le président de la Fédération Des Chasseurs du Cher, Monsieur François-Hugues de Champs que nous remercions pour son chaleureux accueil.

Nous nous félicitons de la position sans ambiguïté de la FDC 18 quant aux engrillagements en Sologne, position totalement compatible avec les objectifs de notre association.

Jean-François Bernardin a pu exposer à Monsieur de Champs en quoi pouvait consister notre participation à cette entreprise de retour à une chasse respectueuse de la grande faune.

Suite à ce rendez-vous, la FDC 18 nous a fait parvenir dès le 12 octobre un écrit :

"Je vous confirme que le conseil d'administration de Fédération Départementale des Chasseurs du Cher s'est prononcé contre l'engrillagement lors de sa réunion du 14 mars 2018.

Il a bien été, à l'occasion de cette discussion, fait la différence entre l'engrillagement à des fins cynégétiques et la pose de clôture permettant la délimitation physique des propriétés sans entraver la libre circulation des mammifères comme nous l'avions évoqué" 

Nous remercions le président de la fédération pour son écoute attentive et le tiendrons informé de nos avancées.

27 août 2018 : Suite à l'important rendez vous du président de la fédération nationale des chasseurs avec le président de la république Emmanuel Macron, Jean-François Bernardin communique :

« Monsieur Willy Schraen, président de la fédération nationale des chasseurs, s’était engagé publiquement lors du game fair 2018 de Lamotte Beuvron : le problème de l’engrillagement en Sologne allait être porté au plus haut niveau de l’Etat.

On ne peut que se féliciter que cet engagement ait été tenu. Un président de la FNC volontaire, une demande pressante des associations et les pressions de certains politiques sont autant d’éléments qui ont enfin permis, après des décennies de tentatives vaines, de mettre à l’ordre du jour ce problème crucial pour la Sologne et la chasse.

Reste maintenant à traduire ces déclarations courageuses en textes législatifs et éviter qu’elles ne se perdent ou se dissolvent dans les dédales du parlement.
Notre rôle est d’appuyer le président Schraen directement et aussi au sein de nos fédérations.
Nous allons incessamment prendre rendez-vous avec lui pour lui apporter en contribution le projet de loi élaboré avec nos spécialistes, et procéder à la même démarche auprès de nos présidents de fédérations départementales et des associations de chasseurs de grand gibier.

Parallèlement, nous entamons la même démarche auprès du sénateur Jean-Noël Cardoux, du député Guillaume Peltier, ainsi qu’auprès du président du conseil régional François Bonneau.

La liaison a été faite avec Nicolas Vanier pour que, comme avec les Amis des Chemins de Sologne et l'ACPFLS, nos efforts soient conjoints.

N’hésitez pas à nous rejoindre et à solliciter votre entourage. Plus nous serons nombreux, plus nous serons efficaces : La Nature est plus belle en Liberté !  »

Jeudi 9 août 2018, un comité restreint du bureau de l’ACASCE s’est réuni autour de Madame Annie Charlez, juriste de l’environnement spécialisée dans le droit de la chasse française et acquise à notre cause.
Nous remercions chaleureusement Madame Charlez d’avoir pris de son temps pour écouter et analyser nos propos avant de nous faire part de son expertise.

Une journée entière de réflexion et d’échanges a permis d’établir le socle sur lequel l’éminente légiste va dès la rentrée de septembre présenter des propositions que l’association destine aux acteurs des différents niveaux décisionnaires régionaux et nationaux.

Jean François Bernardin a rencontré Guillaume Peltier, député de la 2ème circonscription du Loir-et-Cher assez longuement le 21 juin dernier. Cet entretien globalement positif a permis aux deux interlocuteurs de se coordonner sur les textes nécessaires.

Il a été convenu que l'ACASCE présente très prochainement à l'élu l'arsenal juridique permettant d'imposer les premières mesures concrètes.